Comment se déroule un décalaminage par hydrogène ?

Que le moteur de son véhicule fonctionne à l’essence ou au gazole, il peut s’encrasser au fil des kilomètres. Quels que soient les soins qu’on lui apporte, il ne pourra en aucun cas échapper au phénomène de la calamine. Cette dernière fait référence au résidu charbonneux qui proviennent de l’accumulation d’hydrocarbures (huile et carburant notamment) imbrûlés durant le cycle de fonctionnement.

Heureusement, ce ne sont pas les moyens qui manquent pour venir à bout de la calamine dans le moteur. Parmi eux, le décalaminage par injection d’hydrogène est le plus recommandé. En quoi ça consiste ? Est-ce réellement efficace ? Quels sont ses bienfaits sur le moteur ? Quand faut-il opter pour cette méthode ?

Le concept du décalaminage par hydrogène

Tout d’abord, le décalaminage est une opération dont la finalité est l’éradication de la calamine présente dans les parois du moteur. Ce résidu charbonneux affecte tout particulièrement la vanne EGR, le turbocompresseur, le filtre à particule (FAP), les soupapes et l’admission.

Elle se loge dans l’intégralité du circuit de motorisation. La calamine agit comme un véritable poison puisqu’avec le temps, elle s’épaissit et engendre par conséquent de nombreuses pannes. Parmi celles-ci, on cite le problème de démarrage, la perte de puissance, les trous à l’accélération, la surconsommation de carburants, l’accroissement des émissions de CO2, etc. À savoir que l’encrassement du moteur est un phénomène normal favorisé par la qualité de carburant, les faibles régimes moteurs, la multiplication des trajets de moins de 5 km…

Le décalaminage peut se faire manuellement, chimiquement, naturellement (en effectuant des trajets sur autoroute en surrégime) ou par injection d’hydrogène. Peu importe le degré d’encrassementoptez pour un décalaminage par hydrogène pour un résultat satisfaisant et pour profiter de nombreux autres avantages.

Cette méthode qui ne cesse de faire ses preuves consiste en l’injection d’un mélange d’hydrogène et d’oxygène dans l’admission d’air. Selon l’épaisseur de la calamine et la cylindrée du moteur à traiter, le traitement dure entre 30 minutes à 2 heures et s’effectue pendant que le moteur tourne au ralenti. Une fois insufflé, le mélange hydrogène/oxygène suit la même voie habituelle que l’air et désagrège de manière chimique les suies présentes dans le moteur. Une fois soumis à une forte température, ces résidus charbonneux se consument, s’évaporent et s’échappent par le silencieux du système d’échappement.

Le décalaminage par injection d’hydrogène est à la fois efficace, économique, peu agressif et respectueux de l’environnement. Le mélange hydrogène/oxygène insufflé tout au long du traitement peut supprimer naturellement les suies charbonneuses jusqu’aux dernières traces, quelle qu’en soit l’épaisseur. Effectivement, aucun additif chimique n’est utilisé. Cette méthode écologique peut rajeunir et revigorer les moteurs essence et diesel.

décalaminage par hydrogène

Quelles sont les étapes qui jalonnent le décalaminage par hydrogène ?

Avant de procéder au traitement, le garagiste va déterminer en amont votre profil de conducteur. Il se charge ensuite de diagnostiquer votre moteur afin d’en déterminer le degré d’encrassement. Aucun composant ne lui échappe tout au long de cette analyse préalable. Sur la base des résultats du diagnostic, il choisit la durée d’injection la plus adaptée.

Lors de la prochaine étape, il fait tourner votre moteur au ralenti jusqu’à ce que le traitement soit effectué. La raison est effectivement évidente : cela facilite l’évacuation des suies qui vont se consommer et s’évaporer au cours de l’injection d’hydrogène. Une fois le moteur fonctionne au ralenti, le professionnel active le système d’injection et insuffle le mélange hydrogène/oxygène dans l’admission d’air. Les résidus charbonneux ainsi dissous suivront le circuit d’échappement.

À l’issue de l’injection d’hydrogène, le garagiste nettoie méticuleusement la vanne EGR, le turbocompresseur, l’admission, le FAP, les soupapes, le point des injecteurs et les autres pièces encrassées pour ainsi peaufiner les résultats du traitement.

Les bienfaits du décalaminage sur le moteur

À la sortie du garage, le moteur de votre voiture retrouve ses performances d’origine et peut fonctionner à son plein potentiel. En effet, ses « artères » ne sont plus encrassées ni obstruées et ses composants majeurs sont bel et bien dépollués. Dès lors, il peut effectuer autant de kilomètres sans difficulté majeure tout en étant épargné de nombreuses pannes onéreuses. Notez que 75 % des anomalies affectant un moteur sont les fruits d’un encrassement. Le traitement par injection d’hydrogène l’a rajeuni et fiabilisé, et cela n’est pas négligeable.

Au fil des kilomètres, vous constaterez que le moteur devient moins gourmand en carburant, puisqu’il n’est plus obligé de tourner à fond pour fonctionner correctement. Par conséquent, vous limitez à leur strict nécessaire vos passages à la pompe : d’importantes économies sont à la clé.

Notez par ailleurs qu’un moteur entièrement dépollué n’émet qu’une faible quantité de gaz polluants. D’un côté, les fumées noires dues à l’encrassement ont disparu. De l’autre, un regain de performances au niveau de la motorisation réduit à 50 % l’émission de CO2. Par la même occasion, vous évitez les trous à l’accélération ainsi que les voyants de pannes sur votre tableau de bord.

En bref, le décalaminage à l’hydrogène préserve votre véhicule, vous permet de faire des économies et s’inscrit dans la logique d’écoresponsabilité. Il est évident qu’il a de beaux jours devant lui.

Comment éviter la formation excessive de calamine ?

Si le décalaminage par injection d’hydrogène est avantageux à plusieurs niveaux, ses effets s’entretiennent. Comme déjà évoqué précédemment, le phénomène de la calamine n’épargne aucun moteur à combustion. Cela dit, une fois le traitement effectué, il est dans votre intérêt d’adopter les bonnes habitudes pour éviter qu’un agrégat de résidus charbonneux ne se reforme à vitesse grand V dans votre moteur.

Tout d’abord, n’utilisez qu’un carburant de meilleure qualité. Celui-ci contient des additifs permettant de limiter l’accumulation de suies dans le circuit de motorisation. Vous pouvez redoubler de vigilance en ajoutant vous-même ces additifs au carburant acheté. Ils sont commercialisés en station-service ou en centre auto.

N’utilisez votre voiture que pour des trajets de plus de 5 km. Si vous êtes amené à enchaîner les petits trajets, sortez votre bicyclette, votre trottinette ou utilisez les transports en commun. Vous pouvez également jouer la carte de la marche à pied. Par la même occasion, vous réduisez l’empreinte carbone liée à vos déplacements et économisez sur votre facture de carburant.

De temps en temps, effectuez un parcours d’une cinquantaine de kilomètres sur autoroute, moteur chaud et en restant idéalement au-delà de 4 000 tours/minute à une vitesse stable. Faites juste attention à ne pas faire d’excès de vitesse. Ce faisant, vous permettez à votre moteur de s’auto-nettoyer.

Pour éviter d’encrasser rapidement votre moteur, évitez aussi les arrêts-démarrages fréquents et de rouler constamment à bas régime. Vidangez-le à la fréquence préconisée dans le carnet d’entretien du constructeur. Dans le cas où vous roulez beaucoup sur l’autoroute, la vidange du moteur doit s’opérer le plus souvent possible.

moteur voiture décalaminage

À quelle occasion procéder au décalaminage par l’hydrogène ?

Le décalaminage par injection d’hydrogène doit s’opérer à partir du moment où l’on constate l’un ou plusieurs des signes suivants :

  • pollution excessive,
  • démarrage difficile,
  • discontinuité de l’accélération contre volonté,
  • fumée noire sortant du pot d’échappement,
  • voyants de pannes allumés…

La dépollution à l’hydrogène peut aussi être réalisée à titre préventif. Elle est vivement recommandée avant un contrôle technique périodique. La pollution faisant partie des points à évaluer, le décalaminage par injection d’hydrogène vous évitera d’être recalé à ce contrôle obligatoire. Vous pourrez ainsi vous affranchir de l’opération de décrassage avant une contre-visite qui doit désormais s’opérer à vos frais exclusifs. Dans tous les cas, ne faites confiance qu’à un professionnel qui maîtrise parfaitement cette technique de dépollution naturelle et qui est parvenu à se forger une bonne réputation.

Univers Passion

Univers Passion, la passion de l'Auto moto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.