Chevrolet El Camino : histoire de ce modèle de voiture

L’histoire de l’automobile a vu passer de nombreux modèles de véhicules, les uns aussi impressionnants que les autres. Certains modèles restent uniques et toujours très admirés, malgré les années qui sont passées. La Chevrolet El Camino est l’une des plus en vue avec au total 5 générations qui font le bonheur de passionnés. On vous raconte la belle histoire de ce modèle qui a marqué le monde automobile.

La première génération

La première génération de la voiture El Camino a vu le jour en 1959, juste deux ans à la suite du Ford Ranchero. Cette sortie était considérée comme une réponse envoyée à Ford après la sortie de son nouveau modèle. La Chevrolet El Camino est un modèle de voiture qui est mis sur pied à partir d’une plateforme qui existait déjà et qui a été modifiée. Des milliers d’exemplaires seront vendus, un peu plus que les chiffres enregistrés pour le Ranchero au début. 

Toutefois, les résultats ont rapidement baissés par la suite, au point où la production des voitures sera arrêtée. L’El Camino était bien disponible avec toutes les transmissions. Le modèle est considéré comme la première voiture Chevrolet ayant été construite avec un plancher en acier. Ce qui la différencie de celles construites avec un plancher en bois. Diverses modifications vont suivre pour donner naissance à une seconde génération. 

La deuxième génération

Quatre années après le relatif succès de la première génération, Chevrolet va sortir un nouveau El Camino. Un modèle revisité qui a pour base la Chevrolet Chevelle. Le modèle a une forte ressemblance avec la familiale à deux portes Chevelle. Sauf que celui-ci sera commercialisé comme un modèle utilitaire, mais les plus puissants moteurs de la Chevelle seront absents. On retrouvait ainsi des moteurs à six cylindres de 195 et 230 pouces et des puissances entre 120 et 155 ch. 

 En 1964, Chevrolet va ajouter deux versions du bloc V8 de 327 pouces cubes dans les options. En 1967, d’importantes modifications esthétiques seront réalisées au niveau du pare-choc des voitures, mais aussi de l’intérieur. La Chevrolet était aussi dotée d’amortisseurs pneumatiques à l’arrière en plus de cadres entièrement en boîte.

La troisième génération

Chevrolet continue d’apporter des modifications et en 1968, on voit apparaître un El Camino plus long. Il est basé sur l’empattement de la berline à quatre portes qui est d’ailleurs la plus longue. On remarque quelques modifications au niveau des garnitures extérieures et intérieures similaires à la Chevelle Malibu. On retrouve à l’intérieur des sièges en tissu ou en vinyle, mais également une moquette à torsion. Le design général sera bien repensé pour donner un modèle plus récent et plus attirant. Il sera par la suite possible d’obtenir l’équipement Super Sport pour tous les moteurs V8.

La quatrième génération

En 1973, une nouvelle génération d’El Camino sera complètement revue et alignée sur la gamme Chevelle. Cette fois-ci, ce sera le changement le plus significatif qu’aura connu le modèle. Ce dernier verra d’ailleurs son poids augmenter avec les systèmes de pare-chocs avant hydrauliques à absorption d’énergie qui seront ajoutés à la voiture. On retrouve ainsi la finition SS avec un V8 350 ou encore 454 à 4 vitesses ou Turbo Hydra-Matic. En 1974, les modèles d’El Camino présentent une calandre allongée à la manière d’une Mercedes. En 1977, très peu de changements ont été effectués à l’exception de l’El Camino classic devenu le modèle haut de gamme de la voiture. 

La cinquième génération 

Entre 1978 et 1987, les El Camino disposaient de quatre finitions qui apportaient une nouvelle touche à la voiture. Ce sera la première fois que les moteurs V6 Chevrolet 90 ° et V6 Buick, vont être utilisés. Le châssis de ce modèle ne sera pas partagé avec d’autres modèles comme ce fut le cas dans le passé. En 1984, une version diesel Pick-up sera produite. La production de l’El Camino sera transférée vers le Mexique puis le nouveau V6 de 4,3 litres à injection devient le moteur de base. Une production qui va s’arrêter fin 1987. 

Univers Passion

Univers Passion, la passion de l'Auto moto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.